NEWS
Mardi 3 janvier 2012 à 11:41
Le Grand Prix du Maghreb à Casablanca :
Les chevaux marocains raflent les cinq épreuves en jeu.

Une très belle page de l’histoire des courses marocaines, voilà comment peut se résumer la somptueuse réunion du Grand Prix du Maghreb qui s’est déroulé dimanche dernier, sur l’hippodrome du Golfe Club d’Anfa, « relooké » et pavoisé aux couleurs maghrébines. C’est dans une ambiance digne des plus prestigieuses manifestations hippiques internationales que s’est déroulée cette réunion tant attendue (la dernière édition marocaine date de 1977…) et qui a connu un grand succès populaire et une couverture médiatique  exceptionnelle. Au-delà de la concurrence, de la rivalité, de l’enthousiasme et de la passion que peut engendrer une telle rencontre sportive de haut niveau, ce Grand Prix du Maghreb 2011 s’est distingué par l’esprit sportif et amical qu’ont manifesté les divers protagonistes. L’ambiance joyeuse et fraternelle qui régnait à la réception de clôture dans les salons du Golf Club en était le meilleur témoignage. Il n’y avait ni vainqueur ni vaincu, mais une grande famille réunie autour d’un événement important et porteur de grands espoirs !

Les responsables de l'hippisme maghrébin réunis pour une photo souvenir sur l'hippodrome d'Anfa

Aabir (Thami Zergane) en grande championne

Tête d’affiche de cette réunion d’exception, le Grand Prix de l’Union du Maghreb Arabe (100.000 $ - 2.000 m) pour pur sang arabes de 4 ans et plus, avait réuni douze partants, dont six marocains, quatre tunisiens et deux libyens. La course qui représentait un enjeu important pour l’élevage des trois pays participants, s’annonçait très ouverte. En l’absence de lignes de comparaison, il était bien difficile de s’aventurer dans des pronostics. Ben Moro a été le plus rapide à la sortie des stalles,  immédiatement suivi par Kerbel Maamora, Alwaad Essadek , Abaab  et Aabir en pleine piste. Il en fût ainsi jusqu’au début de la ligne d’en face, où Aabir entama son effort pour s’emparer du commandement. Galopant à ses aises, la jument marocaine Aabir  prit à son tour la direction des opérations, suivie de Ben Moro, Abaab,  Tyn   et en léger retrait Ould Marhoum , Alwaad Essadek , Amir Al Badia   et Aber. Dans le dernier tournant, Thami Zergane  propulsa Aabir  qui passa à la vitesse supérieure. Très rapidement, elle creusa l’écart. Le tunisien Tyn  a été le seul à réagir, en s’efforçant à rejoindre sa jeune rivale. Les autres concurrents s’avouaient vaincus….Dans la ligne droite,  le jeune Ghofrane Ghrissi partenaire de Tyn, s’employa à rejoindre Aaabir  mais c’était peine perdue…Aabir était irrésistible ! Elle rallia le poteau en toute quiétude, Thami Zergane assuré de sa victoire a laissé éclater son immense bonheur bien avant en se dressant sur ses étriers pour saluer le public !  Loin derrière le brave Tyn (Dormane et Beldia) devançait  de 3 l. ½  le tunisien Amir Al Badia (Hajjam et Jinene El Ferdaous) bien revenu à la fin, le marocain Ben Moro et le tunisien Alwaaad Essadek dont on attendait une meilleure prestation et le marocain Kerbel Maamora.  Issue du célèbre étalon qatari Amer et Mazoga de la Doux, la 4 ans Aabir appartient à son naisseur le Dr Azeddinne Sedrati et est entrainée par Jean Claude Pecout qui nous a réservé ses premières impressions : « je savais que ma jument était en grande forme, mais l’opposition était de taille... Je n’avais pas d’indications précises sur les chevaux libyens,  mais je savais que les tunisiens étaient redoutables. Je suis ravi de cette brillante victoire de Aabir. Elle est vaillante et courageuse et méritait un tel sacre ! »

       Dressé sur ses étriers, Thami Zergane

Le doublé de Jalobey Racing chez les nés et élevés

Le Grand Prix du Maghreb des chevaux de pur sang anglais nés et élevés au Maghreb (80.000 $ - 2.000 m) était également attendu avec intérêt pour une évaluation qualitative des élevages de cette race de chevaux crée pour les courses. En l’absence des tunisiens, la course s’est résumé en un duel « maroco-libyen » avec cinq chevaux marocains et trois  libyens. La pouliche libyenne Al Yamama s’est « envolée » dés l’ouverture des stalles et s’est portée résolument en tête et comptait déjà au début de la ligne d’en face plusieurs longueurs d’avance sur le peloton encore regroupé. A mi-parcours, la « fuyarde » a été débordée par Captain Sparrow qui galopait dans son sillage. Les deux représentants du Haras Royal : Zoubeyri et Alfarzdak s’élancèrent aussitôt à sa poursuite. Captain Sparrow associé à Jaouad Khayate aborda le dernier tournant avec un léger avantage sur Zoubeyri et Alfarzdak qui progressait à l’extérieur. Bien soutenu par Johan Victoir, Hirohito ne tarda pas se mêler au sprint final. Sur sa lancée,  Captain Sparrow rallia le poteau avec aisance, avec 1 l. ½ aux dépens de son compagnon d’écurie Hirohito (Exceed and Excel et Hula Hands), suivi à 2 l. par Zoubeyri (Technicolor Lover et Ojeyla)  et Alfarzdak (Sensible et Olvarria) le lauréat du Grand Prix Hassan II qui n’a pas eu son rayonnement habituel, suivi de Blue Sound et des deux libyens Layali et Al Yamama. Issu de Captain Rio et Gardenia, le bai de 3 ans Captain Sparrow appartient à son naisseur Jalobey Racing et est entrainé par Jean de Roualle qui a également sellé le second de cette épreuve Hirohito.

             Mr Faouzi Ben Jedira président de la Sté des Courses de Tunis
L’exploit de Mayar et de Md Ouled Bentle…

Le Prix du Maghreb pour tous chevaux de pur sang anglais de 3 ans et plus (60.000 $ - 2.100 m) avait réuni 12  « importés » et un né et élevé local : le 4 ans Mayar, un superbe poulain appartenant au Haras Royal et qui venait de se distinguer dans le Grand Prix Mohamed VI face aux meilleurs « importés » du Maroc. Allait-il rééditer cet exploit ?
 Les stalles installées devant les tribunes ont permis au public de suivre de prés le départ, très spectaculaire du reste….avec un peloton bien regroupé  jusqu’au premier tournant, où la libyenne Bebopalula (un sacré tube des sixteen !) se porta au commandement suivie du tunisien Slam Warrior et de la libyenne Parisienne Chic. Au début de la ligne d’en face, Slam Warrior associé à David Bouland accéléra sensiblement l’allure suivi dans son effort par Parisienne Chic à son extérieur, tandis que Bebopalula galopait en léger retrait en compagnie de Last Crusade, Candy Gift, Sinologie et Mayar à l’extérieur (il avait tiré la corde 13). Sollicitée par son jockey Abdellah El Karate, la marocaine Parisienne Chic tenta l’échappée, poursuivie par le tunisien Slam Warrior jusqu’au dernier tournant,  où se sont rapprochés Last Crusade, Magnesia et Candy Gift, tandis que Mayar progressait librement en pleine piste. Dans la ligne droite, Parisienne Chic bien calée à la corde, redoublait d’efforts pour résister à l’assaut de Last Crusade emmené par Thami Zergane. En pleine piste, les deux représentants de « Jalobey Racing » : Magnesia et Candy Gift regagnaient du terrain et se faisaient de plus en plus menaçants. Dans l’intervalle, Mayar accompagné aux bras par le jeune et talentueux Oueld Bentle Mohamed (Jean Pierre Laforest lui avait retiré la cravache pour qu’il s’appuie d’avantage sur la force de ses bras) plaçait deux superbes accélérations. Une première pour refaire son retard et venir se mêler à la bagarre, une seconde pour fusiller ses adversaires sur le poteau ! Quelle arrivée ! Le public a été tenu en haleine jusqu’au bout…. Cette victoire d’un pur produit marocain, portant les couleurs royales et monté par un enfant du pays, a été accueillie par une longue ovation par le public qui n’a pas été découragé par la pluie battante et la brise fraiche qui commençait à souffler sur l’hippodrome.  A une  encolure la valeureuse Magnesia (Sulamani et Maender)  à Jalobey Racing et  montée par Ahmed Lakjal,  s’est octroyée avec mérite le premier accessit devant  Parisienne Chic (Rock of Gibraltar et Parisienne) à Mr Tarik Driss et qui n’a point démérité en devançant deux chevaux très en vue Candy Gift et Last Crusade. Les cinq premiers portaient des casaques marocaines. Rappelons que Mayar entrainé par Joël Seyssel, est un fils de l’ex-Niarchos Sensible (Sadler’s Wells et Raisonnable) étalon acquis par le Haras Royal en 2005 et qui s’est révélé un reproducteur prometteur.  Mayar est à l'évidence un poulain qui sort de l'ordinaire.  On le savait très bon, on attendait une confirmation et on l'a eue !


 Djarnizam Maamora, un poulain prometteur

En lever de rideau, le Prix du Maghreb des 3 ans de pur sang arabe (60.000 $ - 1.750 m) avait réuni 11 partants, dont cinq marocains , trois tunisiens et trois libyens.  D’entrée, la libyenne Najmat Assabah et le marocain Aman Alboraq se sont élancés en tête, suivis de Brahim, Bint Fatma, Raf II et Djarnizam Maamora. Au début de la ligne d’en face, la tunisienne Bint Fatma a prononcé son effort pour s’emparer du commandement. Elle a été suivie par Najmat Assabah, Soufia, Aman Alboraq et en léger retrait Brahim et Djarnizam Maamora. Cette accélération a fait voler en éclats le peloton. Sur sa lancée, Bint Fatma aborda le dernier tournant avec Soufia à son extérieur, suivie de Najmat Assabah, Aman Alboraq, Djarnizam Maamora et les deux tunisiens Brahim et Boutadi qui cherchaient à « coller » au groupe de tête. Johan Victoir lança alors Djarnizam Maamora qui prit aussitôt le meilleur à la distance. Aman Alboraq bien soutenu par Mhamed Eljawahiry se lança aussitôt à sa poursuite et à la distance se faisait menaçant. Mais Djarnizam Maamora repoussa courageusement l’assaut final de son rival pour l’emporter d’une encolure. Aman Alboraq n'a pas à rougir de sa place de dauphin car il a fait preuve de beaucoup de ténacité dans les quatre cent derniers mètres. A 4 l. le tunisien Brahim a terminé honorablement à la troisième place devant le libyen Hilal Al Bouhaira, et les tunisiens Boutadi et Bint Fatma. Issu de l’étalon Nizam ( par Amer et Nerva du Cassou) le vainqueur appartient à son naisseur Jalobey Racing (à Mr Chérif Alami) et est entrainé  par Jean de Roualle. Johan Victoir  était évidemment ravi du succès de son partenaire :"Je l’ai laissé galopé librement durant le parcours et lorsque je lui ai demandé d'accélérer, il a facilement pris la mesure de ses adversaires. Il s’est bien défendu dans la ligne droite. C'est de bon augure pour l'avenir."

La victoire de haute lutte de Hnina I (Said Madihi)

Le Prix du Maghreb pour femelles de pur sang arabe de 4 ans et plus (60.000 $ - 1.750 m) avait réuni onze « demoiselles » dont cinq marocaines, trois tunisiennes et trois libyennes. Qui allait remporter ce concours de « Miss Maghreb » ? L’arrivée âprement disputée témoigne  que ce titre était particulièrement convoité. La marocaine Kawtar Mus a été la plus rapide au départ, suivie de la libyenne  Julianah à la corde et en pleine piste Bint El Asayl et Zahira Bouznika. Mais elle a été relayée dés le premier tournant par la tunisienne  Bint El Asayl. Dans la ligne d’en face, Akermiya très allante rejoignait Bint El Asayel qui ne cède pas et assure le commandement jusqu’au dernier tournant, où les deux tunisiennes sont rejointes par Kawtar Mus, Julianah, Hindia et Hnina I à l’extérieur. Pratiquement six pouliches se présentent sur la même ligne pour le sprint final. Akermiya prend le meilleur mais elle est aussitôt attaquée par Hindia, tandis que Bint El Asayl revient fort…Zahrat Al Badr en pleine piste, Hnina I et   Zahira Bouznika à l’extérieur viennent se mêler à cette lutte finale très spectaculaire. Bien soutenue par Said Madihi, Hnina I force la décision tout à la fin d’une tête aux dépens de la libyenne Zahrat Al Badr (Deyrik et Amira) suivie de prés par Zahira Bouznika ((Ibn Djourman et Nada Bouznika), Hindia et Kawtar Mus et Akermiya. La lauréate Hnina I est issue de l’excellent Nour Thabet vainqueur de plusieurs classiques marocains et second de l’algérien El Djal  lors du Grand Prix du Maghreb 2006 à Tunis. Elle appartient à son naisseur le regretté Zakaria Hakam pour lequel nous avons eu une pensée bien émue et son entrainement est assuré par Serge Gerard.


Hnina

 
                                                                                                                                                

Mondher Zouiten
RÉSULTATS
KASSAR-SAID / Dimanche 24 juin 2012
           
1 er 2 e 3 e 4 e 5 e 6 e
           
1 er 2 e 3 e 4 e 5 e 6 e
           
1 er 2 e 3 e 4 e 5 e 6 e
           
1 er 2 e 3 e 4 e 5 e 6 e
           
1 er 2 e 3 e 4 e 5 e 6 e
Les courses
AGENDA
LES TOPS 10
Accueil  |  Courses  |  Chevaux  |  Jockeys  |  Entraineurs  |  Edito  |  News   |  Interview   |  Contact
©2010 Tunisie galop. Tous droits réservés. Création site web Tunisie, MDSOFT