NEWS
Lundi 23 janvier 2012 à 17:02
LE HARAS NATIONAL DE COMPIÈGNE SERVIRA AUX JEUX ÉQUESTRES MONDIAUX
LE HARAS NATIONAL DE COMPIÈGNE SERVIRA AUX JEUX ÉQUESTRES MONDIAUX

En 2014 auront lieu les Jeux équestres mondiaux. Cet événement sportif d’importance se disputera en Normandie. Et pour préparer les épreuves d’attelage, le Haras national de Compiègne sera mis à disposition pour les meneurs et leurs équipages.

BLACK CAVIAR INVITÉE À DUBAI

Invaincue en seize courses et titulaire de sept succès de Grs1, Black Caviar (Bel Esprit) a été invitée à participer au "Carnival" de Dubaï. La meilleure femelle du monde, selon les classements internationaux, a le choix entre le Dubai Golden Shaheen (Gr1) sur le Tapeta et le Al Quoz Sprint (Gr2) sur le turf. Black Caviar devrait courir ce vendredi dans les Australia Stakes (Gr2). Elle pourrait ensuite courir deux autres fois en Australie, avant de se servir de Dubaï comme tremplin pour Royal Ascot. Ajoutons que, si elle venait à gagner le Golden Shaheen, elle serait éligible pour un bonus de 1,8 millions de dollars puisqu’elle a gagné le Patinack Farm Classic (Gr1), qui fait partie du Global Sprint Challenge.

*USA : Les premières ventes 2012  conjurent trois années de chute

 La reprise sur les marchés américains, constatée à Keeneland sur les yearlings des « September Sales » et les poulinières des « November Sales », se sera confirmée au terme des « January Sales », trois ans après la sévère chute des cours consécutive au krach de 2008. Un bien pour un mal, un coup d'arrêt a été mis à la surproduction américaine, dont les signes avaient même été perçus avant 2008.  Le volume d'enchères des  « January Sales 2012 » au bout de quatre jours de ventes s'est accru de 50  % pour frôler les 38 millions de dollars en un peu plus de 1.000 transactions. Le cours moyen a suivi en proportion (+ 53,2 %) pour se porter à 37.800  $. Le fait que les coûts de production (saillies) se soient considérablement amoindris a certainement contribué à la relance des ventes. Rappelons que le top-price s'est établi à 1,4 millions de  $  (Katsumi Yoshida) pour la poulinière Topliner (déjà mère d'un Gr.1-winner et par ailleurs demi-soeur de deux Gr.1-winners, offerte pleine de Medaglia d'Oro).

*Angleterre : la cravache de la discorde ?

 Les mesures drastiques prises contre l'usage abusif de la Cravache par le BHA, à l'automne 2011, avaient fait couler beaucoup d'encres. Les mises à pied s'étaient intensifiées, au point que les turfistes et professionnels se demandaient s'il allait encore rester des jockeys pour courir... Après avoir écopé de deux mises à pied consécutives, le crack jockey Richard Hughes avait été parmi les premiers à s'exprimer et à manifester sa colère, et, joignant l'action à la parole, avait rendu sa licence. Le ressentiment et les protestations du milieu hippique avaient poussé le BHA à réduire les sanctions prévues. Depuis, la situation s'était quelque peu tassée. Mais voilà que la polémique recommence à enfler, suite à la mise à pied de 52 jours infligée à Robert Cooper, jockey amateur de 34 ans, qui aurait cravaché son cheval 23 fois (dont douze sans laisser le temps au cheval de réagir) lors d'un « maiden »  à Uttoxeter, le 31 décembre 2011. Résultat : un premier succès pour ce cheval (d'une longueur), et une première victoire pour Robert Cooper... mais à quel prix !  Selon un sondage effectué par le Racing Post, 77% des personnes consultées ont estimé cette mise à pied injuste…. 

*Prix des saillies 2012 aux USA : Trois tickets à 150.000 $


Les quelque 2.000 étalons fixés sur le sol américain, pour 35.000 poulinières et 25.000 naissances grosso modo, constituent un parc plus de deux fois supérieur  à celui qui englobe  l'Irlande,  l'Angleterre et  la France. Il a été durement frappé par le quasi-krach de 2008, qui a induit de conséquentes amputations sur les prix de saillies, là où les références culminaient un an plus tôt à 300.000 $ pour A.P. Indy et 250.000 $ pour   Kingmambo. En fin de compte, le segment "10.000 euros et plus", réunit quelque 90 étalons : 150.000  $ pour  Bernardini,  Dynaformer, Street Cry - 125.000  pour Tapit - 100.000  pour Distorted Humor  et Medaglia d’Oro…Ils ne sont que  45 sur les Iles Britanniques   et seulement quatre en France !         

 * Sahib du Clos confirme ses ambitions classiques

Lauréat du premier groupe I de pur sang arabes de la saison aux Émirats, « The National Day Cup », le 27 novembre dernier sur l’hippodrome d’Abu Dhabi, Sahib du Clos (Kerbella) avait surpris les observateurs mais pas son entourage. Il se devait de confirmer dans le Al Maktoum Challenge gr I – 42.000 e) disputé le 12 janvier   sur la même distance mais sur la piste synthétique de Meydan  avec 12 partants. Placé dans la deuxième partie du peloton, plutôt à l’extérieur, il est venu en pleine piste prendre l’avantage (tête) au 10 ans  Kandar du Falgas (Kesberoy) qui croyait avoir course gagnée, bien calé le long de la corde.   Le 7 ans Albar Lotois (Akbar) terminait à la troisième place. Sahib du Clos est né et élevé en France  et a été acquis par le propriétaire émirati Mr Faisal Ffrench qui l’a confié à l’entraîneur Saifaldin Deeb, basé dans l’Émirat de Sharjah. Prometteur à 3 et 4ans, il avait connu une fin de saison 2010 décevante avant une rentrée fracassante directement dans un Gr1 «The National Day  Cup » ! Monté en confiance par Royston Ffrench et avec dorénavant sept courses à son actif, cet encore jeune cheval a semble t-il effectué de gros progrès et s’affirme comme le meilleur miler de la région chez les chevaux arabes.

* le betting exchange, un nouveau type de paris :

Betfair est un site de betting exchange. Ce type de paris est interdit en France et il n’est d’ailleurs pas possible, depuis la France, de jouer sur Betfair, l’opérateur ne proposant pas de cote mais servant d’interface pour un marché entre joueurs. Ce sont les joueurs qui font les cotes en proposant des paris pour un cheval (to back) ou contre (to lay) un cheval. Par exemple, un cheval est favori d’une course à 2/1. Des parieurs qui pensent qu’il ne va pas gagner peuvent proposer, par exemple, à d’autres parieurs une cote de 3/1 gagnant pour 10 £. Si le cheval gagne, ils doivent payer les autres parieurs, qui l’ont joué à 3/1, et perdent donc 30 £. S’il ne gagne pas, les parieurs ayant proposé de jouer contre perçoivent un gain de 10 £. Betfair est en fait un marché, comme une bourse, où les joueurs échangent des cotes. La grande force de Betfair est qu’il est possible de jouer avant, mais surtout pendant la course. Durant la course, la cote varie en fonction de l’impression que donne le cheval aux parieurs qui peuvent le "backer" ou le "layer" en fonction des propositions des autres parieurs. Sur chaque transaction, Betfair prélève un pourcentage et propose également de jouer sur le sport.

*Sarafina vendue au japonais Yoshida

La toute bonne pouliche Sarafina  (Refuse to Bend) appartenant à son naisseur S.A. Aga Khan vient d’être vendue à la famille Yoshida. Elle avait conclu sa carrière de courses par une quatrième place dans le Breeders’ Cup Turf (Gr1), après avoir déçu dans "l’Arc de Triomphe" (Gr1) dont elle était l’une des favorites, suite à sa rentrée victorieuse dans le Prix Foy (Gr2). Elle compte trois succès de Gr1 à son palmarès, les Prix de Diane et Saint-Alary, et le Grand Prix de Saint-Cloud.  Une fois au Japon, Sarafina sera présentée à Deep Impact (Sunday Silence), le champion en piste, qui est un étalon en vogue là-bas. Sa première production compte déjà les lauréats du Yasuda Kinen et des 1.000 Guinées Japonaises (Grs1).
 La famille Yoshida s’est montrée très active ces derniers temps sur le marché hippique avec des prises de contrôle de Danedream, Stacelita, Elusive Kate, Epic Love, Sahpresa, Nova Hawk, etc…et l'acquisition de Maria Royal (ex-Slim Chiboub et gagnante du Prix de Royallieu 2010) et plus récemment de la meilleure 3 ans argentine, Balada Sale, destinée au meeting international de Dubaï.

 *Le cheval, thème du nouveau Spielberg & Dysney

Destiné à tous les publics, « cheval de guerre » est à la fois le nouveau film de Steven Spielberg et la compagnie  WaltDisney. Il rend notamment hommage aux huit millions de chevaux sacrifiés durant la Première Guerre mondiale et retrace une histoire d'amitié entre un cheval « Joey » et un jeune garçon, Albert. Vendu à la cavalerie britannique, le cheval est capturé par les Allemands qui l'envoient au front. Albert se lance dans une mission de secours pour le libérer. Une belle histoire à  ne pas manquer, donc…

*Eclipse Awards US : Havre de Grace sacrée Horse of the Year

 Succédant à deux femelles déjà (Rachel Alexandra en 2009, Zenyatta en 2010), la 5 ans Havre de Grace n'a pas trompé les pronostics en glanant la distinction suprême de Horse of The Year, avec 166 voix, contre 26 à Acclamation, 10 à Game On Dude et 9 à Cape Blanco, lors du dîner de gala annuel consacré à ces “Oscars” du pur sang, lundi dernier dans un prestigieux hôtel de Beverly Hills. Cinq fois gagnante en sept sorties, la fille de Saint Liam a fait la différence quand elle a succédé à Zenyatta, face aux mâles, dans les Woodward St., parmi ses trois victoires de Gr.1. Elle a cependant dû se limiter au quatrième rang dans le Breeders' Cup Classic, derrière Drosselmeyer, Game On Dude et Ruler On Ice.

*Les pro-Lasix font de la résistance aux Etats-Unis

 Lors de leur convention annuelle en Floride, les professionnels réunis au sein de la puissante « Horsemen Benevolent and Protective Association » ont de nouveau pris position contre le projet d’interdire  la “raceday medication”, latitude propre aux USA, qui désigne le recours généralisé au Lasix, jusqu'au jour même de la course. L'année 2011 avait pourtant   vu se fédérer plusieurs instances dirigeantes pour parvenir progressivement  à un semblant d'alignement avec la très grande majorité de pays étrangers unis au sein de la Fédération Internationale des Autorités Hippiques par le préalable “tolérance zéro” en matière de médications dans le cadre de la compétition. Rappelons que le Lasix, qui prévient les hémorragies pulmonaires   divise les spécialistes aux Etats-Unis, quant à ses incidences sur la performance, sur l'élevage, sur ses  interférences avec d'autres médications (agent éventuellement masquant). 

*Une  norvégienne en tête de la tête du Ladies Cup

Douze cavalières ont pris le départ de la première étape de la Cheikh Fatima Bint Mubarak Ifahr Ladies Cup, sur l’hippodrome d’Al Felaij, au Sultanat d’Oman, jeudi 12 janvier. L’épreuve dotée de 25.000 $ et disputée sur 1.600 m, a été remportée par la cavalière norvégienne Silja Storen en selle sur Muhal portant les couleurs de la Cavalerie Royale d’Oman. Mademoiselle  Shathra Al Hajjaj, pour les Émirats Arabes Unis, sur Mudalal termine tout près, à la deuxième place devant l’hollandaise  Jadey Pietrasiewiecz sur Qabas et l’italienne Claudia Freitag sur Ajdal. Ce circuit de courses  destiné aux cavalières (Fegentri) parrainé par le  Festival International de courses de chevaux arabes du Cheikh Mansour Bin Zayed Al Nahyan s’enrichit de huit épreuves supplémentaires cette année, portant le nombre de courses à dix au lieu de deux en 2011. 
Les prochaines étapes se dérouleront  le 27 janvier à Melbourne, (Australie),  le 3 mars à Sam Houston Park (USA), le 4 mai à Casablanca, (Maroc), le 19 mai à Newbury (Angleterre),  le 10 juin à Hoppergarten, Berlin (Allemagne),  le 10 juillet à Taby- Stockholm (Suède), le 26 août à Varsovie (Pologne), le 3 septembre à Craon ( France), et en novembre (date à définir) à Abu Dhabi.

Mondher Zouiten


RÉSULTATS
KASSAR-SAID / Dimanche 24 juin 2012
           
1 er 2 e 3 e 4 e 5 e 6 e
           
1 er 2 e 3 e 4 e 5 e 6 e
           
1 er 2 e 3 e 4 e 5 e 6 e
           
1 er 2 e 3 e 4 e 5 e 6 e
           
1 er 2 e 3 e 4 e 5 e 6 e
Les courses
AGENDA
LES TOPS 10
Accueil  |  Courses  |  Chevaux  |  Jockeys  |  Entraineurs  |  Edito  |  News   |  Interview   |  Contact
©2010 Tunisie galop. Tous droits réservés. Création site web Tunisie, MDSOFT